Ce site est réalisé avec le soutien financier de l'ADEME et de Camif Camif Camif Fleury Michon Monoprix ADEME - Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie
Partenaires Medias
TF1 Conso e-RSE.net Restauration 21 Néo Planète Le marché citoyen La Revue Durable Décisions Durables Up ! CO2 mon amour
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.

Habitat

Ampoules

AMPOULES

« La lumière doit être faite là où règne l'obscurité » dit la sagesse populaire. Autant dire qu'en matière de choix d'ampoules, les consommateurs ont bien besoin qu'on vienne un peu éclairer leur lanterne...

« Dis-moi comment tu t'éclaires, je te dirai à quel point tu protèges la planète! » Pas besoin d'être une lumière pour savoir que nos luminaires ont un impact sur l'environnement. Environ 15% de notre facture d'électricité -hors cuisson, eau chaude et chauffage- provient de l'éclairage. Ampoules à filament ou fluocompactes, lampes de chevet ou d'ambiance, spots halogène ou diodes, ..., toutes les sources lumineuses ne sont pas égales devant la planète et certaines sont moins éblouissantes que d'autres.


-> lire l'article
Isolation

ISOLATION

Isoler son habitation, c'est bien. Mais choisir des matériaux d'isolation écologique, c'est mieux pour vous assurer confort et chaleur, et c'est encore mieux pour la planète!

Isoler, c’est tout bénéfice ! Une bonne isolation thermique joue un rôle fondamental pour la réduction des consommations énergétiques et pour créer un espace de vie sain et confortable : en hiver, l'isolation empêche le froid de pénétrer et garde la chaleur à l'intérieur, limitant les besoins en chauffage du bâtiment ; en été, elle limite le flux de chaleur entre l'extérieur et l'intérieur, réduisant voire annulant les besoins en climatisation.
L’isolation préserve donc les ressources énergétiques et limite les émissions de polluants et de gaz à effet de serre. De plus, couplée à une ventilation efficace, elle supprime les risques de condensation qui endommagent peintures, huisseries, menuiseries, etc. : un habitat bien isolé nécessite donc moins de travaux d’entretien et vieillit mieux !
L’isolation thermique se combine souvent avec l’isolation phonique, pour limiter les nuisances sonores : le bruit est en effet devenu une réelle pollution, à la ville comme à la campagne, et 54% des Français se déclarent gênés par le bruit lorsqu’ils sont chez eux.
Une bonne isolation thermique et phonique apporte donc une amélioration du bien-être à domicile, et une réduction significative des impacts sur l’environnement : le chauffage le plus écologique est celui qu’on n’utilise pas, et c’est bien le rôle d’une bonne isolation !


-> lire l'article
Literie

LITERIE

« Comme on fait son lit, on se couche », dit-on pour dire qu’il faut assumer les conséquences de ses actes. Du coup, pour dormir sereinement sur ses deux oreilles, encore faudrait-il être sûr que le choix de sa literie garde la planète en forme ! Suivez le guide…

L’homme passe le tiers de sa vie à dormir. Et la literie n’est pas la partie la moins onéreuse du mobilier de la maison, puisqu’un ensemble matelas et sommier s’achète en moyenne aux environs de mille euros. A ce prix-là, autant s’assurer de ne pas gaspiller son temps et argent, en ne nuisant ni à sa propre santé ni à celle de la planète. Surtout que le matelas se doit d’accompagner le sommeil un bon moment, puisque les Français le changent en moyenne tous les 14 ans ! Du sommier au matelas en passant par le linge de lit, voici un guide d’achat pour que plus rien ne trouble le repos.


-> lire l'article
Mobilier

MOBILIER

Sous des allures rassurantes car familières, notre environnement domestique quotidien n'est pas sans impacts sur la planète... mais aussi, de manière plus égo-logique, sur notre santé. Voici un petit guide pour voir votre mobilier en vert !

Nos meubles - chaises, tables, fauteuils et autres lits - font à ce point « partie du décor » de nos intérieurs, que notre regard passe parfois sur eux sans les voir. Ou du moins sans estimer leurs impacts sur notre santé, l’environnement et la condition sociale de ceux qui les fabriquent. Mais comment apercevoir les gaz invisibles qui se dégagent de certains matériaux ? Et comment visualiser les effets de nos meubles sur la nature ? La déforestation, provoquée par la fabrication des placards, commodes ou chaises exotiques, par exemple, a lieu loin de nos yeux. En revanche, il suffit d’un peu d’observation pour se rendre compte du fait que les meubles sont devenus des denrées jetables et éphémères, au mépris des ressources naturelles. Le choix d’un mobilier plus durable a des répercussions bénéfiques multiples : les modèles écologiques assurent une ambiance saine dans la maison, préservent l’environnement et apportent, quand ils sont issus d’un commerce juste, un revenu digne à ceux qui en ont besoin. De quoi, sans aucun doute, se faire remarquer et passer un peu moins inaperçus…


-> lire l'article
Mobilier de jardin

MOBILIER DE JARDIN

Dès les premiers rayons de soleil, l’envie de se prélasser au jardin se faire sentir… et nous pousse à arpenter les rayons des grandes enseignes qui proposent des meubles de jardin.

Le mobilier de jardin en bois semble être le choix le plus écologique à faire, mais en apparence uniquement : bien que le bois ait la propriété de stocker le CO2 et soit renouvelable, l’impact environnemental de son exploitation peut être désastreuse. Quelques explications pour voir plus loin que l’étiquette.


-> lire l'article
Plantes Vertes

PLANTES VERTES

Cela paraît aller de soi : une plante verte, c’est écologique ! Et bien, pas toujours. Produit de consommation comme un autre, la plante décorative d’intérieur se conjugue elle aussi au temps de la mondialisation et de la délocalisation.

L’orchidée en pot, longtemps réservés aux collectionneurs et aux authentiques amateurs, est emblématique des mutations du marché des plantes d’intérieur : avec 12 millions de spécimens écoulés en 2005 et des ventes en augmentation de 30 % chaque année, l'enseigne Monceau est devenu n° 1 en France. Son secret ? une politique de mise en production « en direct » chez des horticulteurs de Thaïlande et d'Afrique, permettant d'acheter moins cher en court-circuitant les intermédiaires exportateurs, marchés internationaux, grossistes... Et des techniques on ne peut plus modernes de clonage permettant de produire 100 000 variétés d’orchidées hybrides, souvent stériles. Hélas, horticulture et environnement ne font pas toujours bon ménage.


-> lire l'article
Revêtements de sol

REVÊTEMENTS DE SOL

Elément clé de la décoration intérieure, le revêtement de sol joue aussi un rôle technique : il peut contribuer à l’isolation thermique, voire phonique, de la maison, à donner de l’inertie thermique, à apporter une résistance au feu, ou permettre la régulation de l’humidité...

Mais attention, pour obtenir ces propriétés, il faut savoir choisir ce revêtement, en fonction du type de logement, selon les pièces et le mode de vie des occupants… tout en restant vigilant sur la qualité environnementale des  matériaux qui le composent.


-> lire l'article
Revêtements muraux

REVÊTEMENTS MURAUX

En toute fin des travaux de construction ou de rénovation, les revêtements muraux donnent la touche ultime à la décoration.

Dans le contexte d’un habitat écologique, ces revêtements, s’ils sont judicieusement choisis, peuvent aussi permettre de limiter nos impacts sur l’environnement et la santé, voire dans certains cas, comme le liège, contribuer à améliorer l’isolation thermique ou phonique.


-> lire l'article
Tapis et moquettes

TAPIS ET MOQUETTES

Nos tapis et moquettes ont beau être raffinés et moelleux, leur empreinte n'est pas toujours légère pour la planète...

Premiers revêtements de sol fabriqués, les tapis sont aussi anciens que les vêtements. Ils sont la plupart du temps en laine (de mouton) et plus rarement en soie, mais le coton et le chanvre sont aussi utilisés notamment pour réaliser la chaîne et la trame du tapis. Les tapis les plus réputés sont les "tapis d'Orient" fabriqués en Iran, Turquie, Caucase, Chine, Inde et Pakistan. Mais aujourd’hui, la majorité des revêtements de sol textiles, moquettes ou tapis, sont importés de Belgique (56%) et des Pays Bas (12 %) - seuls 7 % sont importés d’Inde. Il reste qu’entre les impacts indirects sur la santé des moquettes, les impacts sur l’environnement liés aux matières premières utilisées et à la fin de vie des produits, ou encore les impacts sociaux liés aux conditions de fabrication des tapis en Asie notamment, nos sols font trembler la planète. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet…


-> lire l'article
Ustensiles de cuisson

USTENSILES DE CUISSON

Des récipients en polycarbonate aux poèles anti-adhésives, le doute plane désormais sur les impacts environnementaux et sanitaires de nos ustensiles de cuisine. Voici qui vous aidera à y voir clair !

On connaît de mieux en mieux les impacts des aliments, qu’il s’agisse de leur participation au changement climatique, engendrée par leur culture, leur transport, leur transformation ou même leur conditionnement, ou de leurs effets sur notre santé, avec l’épidémie globale d’obésité… Et si l’on a souvent tendance à montrer du doigt, sur ces questions, l’alimentation industrielle, on aurait tort d’ignorer que la préparation des repas à la maison contribue aussi à notre empreinte environnementale. D’abord, faire la cuisine à la maison consomme environ 5 à 10 % de nos factures d’énergie. Ensuite, la batterie de cuisine elle-même est composée de toutes sortes d’ustensiles qu’il a bien fallu produire. De l’écologie à la santé, comment savoir lequel choisir ? Voici nos conseils pour bien cuisiner dans le respect de la planète et de votre santé !


-> lire l'article