Ce site est réalisé avec le soutien financier de l'ADEME et de Fleury Michon Monoprix ADEME - Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie
Partenaires Medias
TF1 Conso Restauration 21 Décisions Durables La Revue Durable Up ! Le marché citoyen CO2 mon amour Néo Planète
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.

Loisirs

Rando

RANDO

« Un kilomètre à pied, ça use, ça use, un kilomètre à pied, ça use les souliers»… mais pour peu que les randonneurs, de plus en plus nombreux, soient mal informés ou indifférents aux conséquences de leur passage, ce sont hélas les sentiers qui risquent d’être usés !

En famille ou en solo, à cheval ou à pied, la randonnée est l’un des loisirs les plus pratiqués par les Français. Pour certains, elle sera l’occasion d’une promenade de détente d’une heure alors que d’autres la verront comme un défi sportif d’une semaine !
Quoi qu’il arrive, elle reste l’un des sports les plus accessibles au grand public, que ce soit dans la forêt de Fontainebleau à deux de Paris ou pour le Tour du Mont Blanc… Mais qui dit randonneur dit amoureux de la nature… alors, pour qu’elle nous le rende bien, suivez le guide pour minimiser l’impact humain sur l’environnement !   


-> lire l'article
Sport

SPORT

Tennis, rugby, foot, vélo..., dans les sports traditionnels, les terrains de jeux sont artificiels (stades, piscines, etc.) et la planète n'est pas toujours gagnante. Voici notre petit guide vert de la pratique sportive.

Des détergents écologiques aux vêtements en chanvre, la révolution verte est en passe de transformer en profondeur le contenu de nos placards et de nos armoires… Qu’en est-il de notre pratique sportive ? Alors que le Comité olym¬pique cherche depuis plusieurs années à faire de l’environnement le troisième pilier des Jeux après le sport et la culture (Greenpeace a même contribué à élaborer le cahier des charges environnemental des J.O. de Sydney en 2000) et que les Jeux mondiaux de l’environnement ont vu le jour en 2004, le tennis, le golf, le foot, le rugby, le vélo voire les salles de gym, qui contrairement aux sports de glisse ou aux sports d’hiver se pratiquent dans des milieux artificiels (stades, piscines, etc.), peuvent-ils devenir écologiques ? Toutes les réponses dans notre guide de la consommation responsable de sport.


-> lire l'article
Sports d\'hiver

SPORTS D'HIVER

L'hiver approchant, vous commencez à rêver de sapins enneigés, de pentes à dévaler et de glaciers éternels ignorant le réchauffement de la planète ? Voici un petit guide pour rester vert aux sports d'hiver.

Le froid arrive et les vacances d’hiver se profilent : à vous les étendues vierges recouvertes de poudreuse, les sommets immaculés flirtant avec le ciel, les ballades dans les forêts de pins, les fantasmes de feux de cheminées dans un chalet d’alpage, … Hélas : si les stations de sports d’hiver ont fait de l’environnement leur fonds de commerce, elles sont aussi les premières victimes du réchauffement climatique, de sorte qu’on trouve désormais parfois à 2000 m d’altitude des canons à neige que l’on ne voyait historiquement qu’en bas des pistes. « La neige est une espèce en voie de disparition » disait une récente publicité de la station américaine Aspen. La bonne nouvelle est que si vous aimez les sports d’hiver, vous pouvez aussi contribuer à leur pérennité, par les choix que vous ferez dès vos prochaines vacances… 


-> lire l'article
Sports de glisse

SPORTS DE GLISSE

Paradoxalement, les passionnés de sports d'extérieur ne s'intéressent pas toujours à ce qui se passe à l'extérieur. Pour tous les autres, voici notre guide de la consommation responsable dans l'univers des sports de glisse.

Les sports de glisse forment un ensemble à la fois très homogène (les pratiquants sont souvent adeptes de plusieurs sports) et très divers - du « roi des sports de glisse », le surf, dont les adeptes se disent volontiers fans de nature vierge de toute intervention humaine… au skateboard surfant les vagues de béton des villes, parfois loin de toute nature, ou au snowboarder dévalant des pistes tantôt vierges tantôt dessinées et dammées au moindre détail près par la main de l’homme. Plus qu’un phénomène de mode, la concentration de rollers qui sillonnent les boulevards des grandes villes, le nombre grandissant de surfeurs qui envahit chaque année les stations de ski ou les plages de l’Atlantique en été, symbolisent une révolution dans la conception même de la pratique sportive – réorientée sur le « fun » et l’harmonie avec l’environnement, et affranchie de notions indissociables du sport classique (la compétition, les classements, la domination, etc.). La généralisation de la pratique des sports de glisse dits « extrêmes » engendre aussi un marché varié (terrains de jeux, matériel, vêtements, chaussures et accessoires, médias spécialisés, etc.) qui engendre des milliards de dollars et n’est pas si harmonieux avec la planète pour ce qui concerne ses impacts sociaux et environnementaux.


-> lire l'article