Ce site est réalisé avec le soutien financier de l'ADEME et de Camif Camif Camif Fleury Michon ADEME - Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie MONOPRIX
Partenaires Medias
TF1 Conso Up ! Néo Planète Restauration 21 e-RSE.net CO2 mon amour La Revue Durable Le marché citoyen Décisions Durables
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.
Mariage

MARIAGE

Vous vous mariez ? Vous vous pacsez ? Voici tout ce qu'il faut savoir pour que votre bonheur fasse aussi celui de la planète !

« Green is the new white » disent les anglo-saxons pour désigner la nouvelle tendance qui monte : organiser une cérémonie de mariage « verte », chic, champêtre et résolument écologique ! Hétéro ou homo, religieux ou civil, mariage ou Pacs, peu importe : des bagues au menu, du faire-part au transport, des fleurs à la lune de miel en passant par la liste de mariage, chaque détail de votre fête peut désormais être revu à la mode responsable… Avec un budget total qui peut varier entre 8 000 et 20 000 euros, après tout, le mariage est une occasion importante de consommation, même si évidemment cela casse un peu la magie de le voir comme ça. Un mariage vert ne vous coûtera pas forcément plus cher, sauf peut-être en temps et en investissement personnel. Mais le mariage est aussi une formidable occasion de créer une fête à votre image, émouvante et mémorable pour ceux qui vous aiment.  Et puis, sait-on jamais, avec une centaine d’invités en moyenne, vous pourriez même éveiller joyeusement au passage quelques consciences ou vocations…

Afficher Masquer

Le saviez-vous ?

  • Le budget moyen d’un mariage en France est de 11 902 €, avec une centaine d’invités.
  • Un mariage pour 150 invités, avec deux billets d’avion pour le voyage de noces, dégage environ 14,5 tonnes de CO2, soit presque 4 tonnes de plus que ce qu’un citoyen moyen émet par an.
  • Plus de la moitié de la production d’or et de diamants vient de pays en développement ou de territoires ancestraux de peuples indigènes où les gouvernements peu démocratiques tiennent peu compte des populations locales et exploitent les mines à leur profit en tenant peu compte des populations locales.
  • L'extraction de l'or nécessaire à la fabrication d'une simple bague génère 20 tonnes de déchets miniers.
  • La fabrication de papier recyclé nécessite 20 fois moins d’arbres, 100 fois moins d’eau et 3 fois moins d’énergie que celle du papier blanc.
  • Une fleur coupée ou un repas moyen peut avoir parcouru jusqu’à 3000 kilomètres avant d’arriver jusqu’à nous.
Afficher Masquer

Les trucs verts à connaître

1.    LA BAGUE ET LES DIAMANTS

« Ne ternissez pas votre amour avec de l’or sale » ou « cherchez le diamant parfait » : c’est avec ce slogan que les ONG internationales mobilisent désormais le public lors de la Saint-Valentin (voir www.nodirtygold.org et le guide publié par Amnesty International sur les diamants) pour leur faire prendre conscience du vrai coût (social et environnemental) de l’or et des diamants, à contre-courant du romantisme ambiant. Ainsi, l’extraction de l’or, qui se fait dans des mines où les conditions de travail et de sécurité sont rudimentaires, est aussi très consommatrice de ressources, génératrice de déchets et de pollutions (elle se fait au mercure ou au cyanure de sodium, tous deux très toxiques pour l'homme et l'environnement). Quant aux diamants, leur production se trouve essentiellement dans des pays en développement (Bostwana, Congo, Côte d’Ivoire, Sierra Leone, Angola, etc.) où, du fait de leur grande valeur et de la facilité à les dissimuler (à l'inverse de la drogue ou des armes), ils sont au cœur de nombreux trafics dans des zones ravagées par les guerres civiles. Les ONG estiment encore la part de ces « diamants sales » à près de 20% du marché mondial, malgré la démarche engagée par les industriels avec des initiatives comme le Processus de Kimberley ou Diamants pour le Développement. Face à l'opacité de l'industrie, les ONG appellent les acheteurs potentiels de diamants à poser systématiquement à leur joaillier les questions suivantes  :
  • Avez-vous une politique écrite pour être sûr(e) que les diamants que vous vendez ne proviennent pas de régions où leur trafic sert à financer des guerres civiles ?
  • Savez-vous de quels pays viennent les diamants que vous vendez ?
  • Pouvez-vous me montrer le certificat d’origine écrit de votre fournisseur de diamants attestant que les pierres qu’il vous vend ne sont pas des diamants du conflit ?
A défaut de garantie écrite, abstenez-vous ou assurez-vous que les pierres proviennent des Etats-Unis ou du Canada, où il est à peu près certain qu’elles n'ont pas servi à financer une guerre civile.  Pour ce qui est de l’or, consultez le site du collectif No Dirty Gold qui nomme les joailliers célèbres qu’il recommande de privilégier dans ses achats, comme Helzberg, Signet, Fortunoff, Cartier, Piaget, Van Cleff & Arpels ou Tiffany – mais aussi ceux qu’il considère comme étant plutôt à la traîne. Certaines petites entreprises alternatives proposent désormais des « bijoux responsables » fabriqués avec des pierres (saphir, rubis, etc.) et des métaux  précieux (parfois recyclés) dont l’origine et la qualité sociale ou environnementale sont certifiés (voir par exemple à l’étranger www.greenkarat.com, www.leberjeweler.com). Pour finir, il est toujours possible d’acheter de bien belles bagues d’occasion, anciennes et riches d’une partie de l’histoire de l’humanité qui nous a précédé, chez un antiquaire ou sur eBay…

2.    LE FAIRE-PART

L’option la plus écologique est de faire une belle invitation que vous envoyez en version électronique par email (voir modèles sur www.evite.com). Une autre option, encore plus tendance, est de faire un blog de votre mariage. Si vous avez un peu la main électronique, vous pouvez le faire seul (voir par exemple www.over-blog.com) et dans le cas contraire, vous aurez recours aux différents sites qui vous proposent des blogs-types à personnaliser gratuitement et facilement (ces sites se rémunèrent souvent, ensuite, sur les tirages photos commandés par vous et vos invités à partir de l’album souvenir – voir par exemple www.blog-mariage.fr). Bref : sur votre blog, vous pourrez mettre tout aussi bien des informations utiles aux invités (horaires et adresses des différentes cérémonies, listes d’hôtels ou « bons plans » d’hébergement dans la région), un livre d’or, votre journal de bord à la recherche du « mariage vert » (voir par exemple ce blog d’un mariage récent : www.mariage-ecolo.fr), la liste et la présentation de l’offre verte de vos prestataires au fur et à mesure que vous les aurez trouvé, et enfin, bien sûr, un album photo où chacun pourra mettre ses photos en ligne après la cérémonie pour que ces souvenirs soient accessibles à tous !
Si vous tenez à envoyer une invitation, optez pour le papier 100% recyclé, classique avec enveloppes assorties (le papier Cyclus de chez Dalum est un classique mais d’autres modèles existent, avec souvent un bel effet « matière » - voir www.unbureausurlaterre.com ou sur demande chez votre imprimeur ou fournisseur). Autre option : choisir un papier à lettre ou à dessin portant l’écolabel européen ou le label allemand Ange Bleu, puis envoyer tout ça dans des enveloppes portant le logo NF Environnement – autant d’approches officielles qui garantissent la minimisation des impacts sur la planète tout au long de la vie d’un produit. Plus original, certains papiers, disponibles dans des magasins plus alternatifs, remplacent les fibres de bois par d’autres fibres cellulosiques végétales, dont les cultures ont un moindre impact sur la planète : le chanvre (qui était utilisé pour les premiers papiers fabriqués en Chine au premier siècle !), le kenaf, des déchets agricoles issus des cultures de la banane, du café ou du tabac (voir par exemple les très beaux produits de Costa Rica Natural Paper : www.ecopaper.com) et même des fleurs ou des algues récoltées dans la Lagune de Venise (chez le papetier italien Favini). Ces papiers ont des qualités esthétiques originales (couleur, texture, etc.) qui vous aideront à communiquer de manière écologique et chic : il n’est pas toujours possible d’imprimer sur ces papiers, mais un texte écrit à la plume sera du plus bel effet et la séance d’écriture, pour lequel vous pouvez recruter quelques proches, vous fera passer une après-midi aussi studieuse que joyeuse !

3.    COSTUME ET TENUE DE LA MARIEE

La location est une option écologique à considérer si vous voulez une robe de mariage et un costume de marié vraiment exceptionnels… que vous risquez fort de ne plus jamais porter ensuite ! Sinon, vous pouvez aussi opter pour de très beaux vêtements pouvant ultérieurement être légèrement transformés pour être portés en robe ou costume de soirée – dans tous les cas, s’il s’agit d’un modèle de robe créé tout exprès, demandez à votre styliste de choisir des matières naturelles comme le coton biologique et équitable, la soie, le chanvre, … ou achetez-la chez un fournisseur spécialisé (on n’en trouve pas encore en France mais voir par exemple www.wholly-jo.co.uk). Certains « mariés verts » demandent aussi expressément à leurs invités de ne pas acheter de robe pour l’occasion… ce qui donne l’occasion de ressortir telle tenue de soirée peu portée ou d’emprunter telle autre superbe robe vue chez une amie !
Et comme la tenue de la mariée ne se résume pas à la robe mais qu’elle comprend aussi la coiffure, pensez à chercher s’il existe un coiffeur « bio », n’utilisant que des produits capillaires naturels, moins agressifs que des produits chimiques et si possible biologiques, près de chez vous (voir par exemple www.coiffureetnature.fr à Paris, près de la Bastille, www.hugocoiffure.com en Charente-Maritime ou www.natureetcoiffure.com en Languedoc-Roussillon). Pour compléter le tout, jouez le maquillage aux ingrédients d’origine végétale et équitable avec la marque Couleur Caramel, plébiscitée par les pro.

4.    LE LIEU DE LA FÊTE


Si la plupart de vos proches et amis sont à l’autre bout du pays, voire de l’autre côté de la planète, et si votre conscience écologique frémit à l’idée de faire voyager tout ce beau monde, rapprochez-vous d’eux et essayez de faire votre cérémonie près de là où ils vivent : le voyage du couple de jeunes mariés causera moins de pollution que plusieurs dizaines de personnes faisant le trajet dans l’autre sens ! De plus en plus de couples dont la famille vit à l’autre bout du monde organisent ainsi deux cérémonies différentes, dans chacun des deux pays…
Ensuite, cherchez s’il existe des sites particulièrement écologiques et voyez comment travailler avec eux – qu’il s’agisse d’hôtels ayant une démarche exemplaire (voir par exemple le premier hôtel français détenteur de l’écolabel européen : www.lesorangeries.fr ou lesorangeries.over-blog.com) ou de châteaux ayant entamé une démarche (ainsi, les propriétaires du Château de La Ferté St Aubin ont mis au point une  charte environnementale des châteaux et demeures historiques).

5.    LA TABLE ET LE MENU

C’est le premier poste budgétaire d’un mariage (environ la moitié des dépenses totales !), et l’alimentation en général représente un tiers de l’impact environnemental d’un individu donc autant accorder à votre repas de mariage l’attention qu’il mérite à tous points de vue : privilégiez les fruits et légumes locaux (qui nécessitent moins de combustibles fossiles pour le transport et peu de traitements chimiques de conservation après récolte) et de saison, ainsi que la viande biologique. Un certain nombre de produits sont assez faciles à trouver en version biologique, comme le champagne, le vin (voir par exemple www.abcvin.fr qui propose de nombreux vins en biodynamie), le café et les jus de fruits (qui seront assez facilement bio et équitables), le saumon d’élevage (fumé ou non) ou le pain. Pour les boissons, pensez à les acheter dans des tonneaux ou autres emballages de grande taille : vous pourrez verser vos boissons dans des bouteilles pour les rafraîchir et les servir. Et n’oubliez pas que l’eau du robinet est, dans la plupart des régions, parfaitement potable, bien plus écologique et bien moins chère que l’eau minérale…  Pour le gâteau de mariage, certains traiteurs régionaux commencent à se spécialiser dans le bio et, pour peu qu’ils aient quelques compétences en pâtisserie, proposent l’incontournable gâteau en version bio, comme par exemple www.graindevie.fr  en région parisienne. A moins que vous ne soyez très motivé(e) et prê(e) à tout cuisiner vous-mêmes, une solution consiste à demander tout de suite à un traiteur éthique et chic de s’occuper de vous et surtout de tout (voir par exemple www.ethique-et-toques.com et www.traiteur-ethique.com)… Attention : les lieux ont souvent leur traiteur attitré, donc pensez soit à choisir le traiteur en amont et à lui demander avec quels lieux il travaille, soit à choisir un lieu qui accepte que vous fassiez appel à votre traiteur, soit enfin à intégrer vos souhaits au cahier des chartes donné au prestataire.
Autre option : trouver une ferme locale suffisamment grande et pittoresque pour accueillir votre fête et organiser un mariage bucolique… avec nourriture locale produite dans l’exploitation ! Ou encore un lieu écologique local, inhabituel pour un mariage (maison de l’environnement, parc naturel…) et négociez de pouvoir le louer en valorisant votre intention de réaliser un éco-mariage (ne manquez pas de prévenir la presse locale, elle sera ravie de faire un article sur ce mariage hors du commun et le lieu qui l’accueille – de quoi convaincre les gestionnaires du lieu en question !). Pensez dans tous les cas à prévoir la juste quantité de nourriture de manière à ne pas devoir jeter de trop gros excédents…
Enfin, si votre garden-party est champêtre et demande de la vaisselle jetable, préférez les assiettes et couverts en plastique écologique et biodégradable (à base d’amidon de maïs) ou en matériaux végétaux (bambou par exemple pour les assiettes, bois pour les couverts). Vous trouverez chez Biosylva, une gamme complète de vaiselle 100 % biodégradable. Ajoutez une touche d’exotisme à votre mariage en optant pour les modèles d’assiettes en feuille inspirés d’une d’une tradition indienne qui veut que lors des mariages et des fêtes rassemblant un grand nombre de participants, les repas sont servis dans ces coupelles et assiettes, qui sont aussi largement utilisées par les marchands ambulants et dans les petites échoppes de "cuisine des rues" (voir piqueniquechic.site.voila.fr/). Et, naturellement, organisez le tri en prévoyant des poubelles bien signalisées pour les différents types de déchets…

6.    LE TRANSPORT DES INVITES

D’abord, si possible, essayez de faire la cérémonie et la réception au même endroit pour minimiser les transports nécessaires… Plus généralement, faites savoir à vos invités que vous essayez de minimiser l’impact environnemental de votre mariage, et encouragez-les à prendre le train, les transports en commun, le vélo… ou à faire du covoiturage. Renseignez-vous auprès de votre municipalité si elle offre un sercice de bus Mariage comme c'est le cas à Troyes. Il vous en coûtera environ 200 euros pour un bus articulé de 100 personnes. Donnez autant d’informations que possible à vos invités sur les options de transport disponibles, invitez-les à comparer l’impact environnemental des différentes options en utilisant par exemple l’Ecocomparateur de la SNCF, mettez en ligne une mini-centrale de covoiturage sur votre blog (listez le nombre de places disponibles dans les véhicules selon les trajets, permettez aux invités de se contacter directement), incitez-les à profiter des tarifs de groupes en train… et proposez à ceux qui voyagent en voiture mais surtout en avion de compenser s’ils le souhaitent les émissions de CO2 ainsi générées en finançant des projets d’énergie renouvelable dans les pays du Sud (vous pouvez à cette fin mettre directement en ligne sur votre blog des liens vers www.co2solidaire.orgwww.climatmundi.com ou www.actioncarbone.org). Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi calculer les émissions totales de CO2 de votre mariage (voir www.nativeenergy.com/Splash/Portovert/portovert_wedding_calc.html).

7.    LA VOITURE DES MARIES

Donnez l’exemple et soyez originaux : le couple de jeunes mariés arrivant, selon vos préférences, dans une voiture hybride (par exemple une Toyota Prius blanche, en location exclusive chez Hertz) que l’on trouve aussi avec chauffeur (voir www.e-cologycar.com ou www.alterauto.com), ou dans une calèche à cheval, un attelage tracté par des bovins, un vélo-calèche (voir www.velocaleche.com) ou un pousse-pousse (dans ces derniers cas, le marié pédale, transportant ainsi sa belle assise)… tout cela fera de bien belles photos et un joli souvenir aussi romantique qu’écologique !

8.    LES FLEURS

Entre les exploitations intensives à l’autre bout du monde (le Kenya est le premier fournisseur de roses en Europe avec 37% du marché) où des ouvriers mal protégés font pousser avec force pesticides des fleurs ensuite transportées par avion et les serres hollandaises chauffées et éclairées 24 heures sur 24, point de salut écologique dans les fleurs importées ! Préférez donc des fleurs de production locale, des fleurs champêtres, de la verdure ou mieux encore : des fleurs ou plantes en pots, qui pourront être redistribuées aux invités avant leur départ. Une alternative responsable : si les fleurs sont encore fraîches, déposez-les avant de partir à une maison de retraite, à un hôpital local ou à tout autre endroit qui les appréciera. Autre option :
une société spécialisée de vente en ligne, www.rosavenir.com, s’est lancée en 2005 pour proposer les premières roses équitables de France…
Pour la sortie de l’église, le riz bio et équitable ou les confettis en papier recyclé sont des classiques revisités à la mode écolo, qui restent préférables aux pétales de fleurs (sauf si elles sont d’origine locale et issues des fleurs qu’un fleuriste aurait jetées de toute façon) et surtout aux lâchers de ballons ou de 
papillons qui peuvent nuire aux écosystèmes.

9.    LA LUNE DE MIEL

Optez pour l’écotourisme si vous le pouvez, d’autant plus que cette tendance a le vent en poupe et ne vous contraint plus du tout à séjourner dans un gîte campagnard au confort rudimentaire ! Selon votre budget et vos envies, un choix de plus en plus grand d’hôtels, écolodges et tours opérateurs, alliant dépaysement, beauté, exotisme et écologie, s’offre à vous. Quelques opérateurs se sont spécialisés sur ce créneau (voir notamment www.voyagespourlaplanete.com), d’autres vous proposent de compenser les émissions de CO2 liées à vos déplacements en avion notamment (www.vdm.com) - même si la meilleure solution reste encore de préférez le train à l’avion à chaque fois que c’est possible (les voyages en train ne sont-ils pas particulièrement romantiques ?).

10.    CADEAUX ET LISTE DE MARIAGE

Une option évidemment écologique pour vos cadeaux est la dématérialisation – autrement dit, si vous estimez n’avoir besoin d’aucun objet en plus de tous ceux que vous avez déjà, faites-vous offrir votre lune de miel, des places de spectacle, des séances de spa, des abonnements au musée ou au théâtre, des week-ends à la campagne (avec voyage en train!) ou des dîners au restaurant. Plus classiquement, vous pouvez aussi déposer votre liste de mariage dans une enseigne « responsable » ou choisir des cadeaux utiles, pratiques, durables… et si possibles naturels et écologiques (bio, équitables, recyclés, issus de l’éco-design,…).
Afficher Masquer

La question qui tue !

CELA VAUT-IL LA PEINE D'ORGANISER UNE FÊTE DE MARIAGE ?

Ok, certains diront que ce qui compte surtout, c’est l’engagement intime de deux individus qui décident d’unir leurs destinées… Et après tout, si vous parvenez à vous abstraire de la pression des traditions et que vous ne voulez pas passer six mois de votre vie à organiser une seule soirée, sans les dépenses, les prises de bec, les émotions et les émissions (de CO2) que suppose une cérémonie classique, vous pouvez aussi choisir la discrétion… Evidemment, il vous faudra faire preuve de tact pour gérer au mieux la déception de vos proches. Rassurez-les sur le fait que vous êtes toujours aussi ravis de les voir souvent, mais soulignez que c’est comme cela que vous voulez les choses pour cette occasion-là. Quelques sites web existent pour vous aider (voir par exemple www.topweddinglinks.com/Elopement.html).
Nos camarades de treehugger.com vous suggèrent d’aller un cran plus loin pour faire un vrai mariage vert : restez chez vous, débranchez votre téléphone, mettez le champagne au frais, et dites à tout le monde que vous êtes partis en amoureux au bout du monde !
Afficher Masquer

Où trouver ça ?

Avec le MARCHE CITOYEN : trouvez les commerçants bio, équitables ou solidaires près de chez vous !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La bague et les diamants
www.nodirtygold.org
Le guide publié par Amnesty International
www.greenkarat.com
www.leberjeweler.com

Le faire-part
www.evite.com
www.over-blog.com
www.blog-mariage.fr
www.mariage-ecolo.fr
www.unbureausurlaterre.com
www.ecopaper.com
Favini
www.kardamome.fr

Costume et tenue de la mariée
www.wholly-jo.co.uk
www.coiffureetnature.fr
www.hugocoiffure.com
www.natureetcoiffure.com
Couleur Caramel

Le lieu de la fête
www.lesorangeries.fr
lesorangeries.over-blog.com
Château de La Ferté St Aubin

La table et le menu
www.biosylva.fr
www.abcvin.fr
www.graindevie.fr
www.ethique-et-toques.com
www.traiteur-ethique.com
Dragées biologiques : www.confiserie-biologique.com

Le transport des invités
l’Ecocomparateur
www.nativeenergy.com/Splash/Portovert/portovert_wedding_calc.html

La voiture des mariés
www.e-cologycar.com
www.alterauto.com
www.velocaleche.com

Fleurs
www.rosavenir.com (roses équitables)
www.approfleurs.com (fleurs du Var)

Lune de miel
www.voyagespourlaplanete.com
www.vdm.com

Agences d’organisation de mariage bio (« wedding planners », organisant le mariage vert dont vous rêvez… pour vous, de A à Z)
www.histoiresdenvies.com
www.passeurs-d-ethique.com
www.besoindailes.com
www.mariagedesmondes.fr
Conseils généraux (sites anglo-saxons souvent créés par d’ex-mariés verts !)
www.ethicalweddings.com
www.greenunion.co.uk
www.greatgreenwedding.com
www.ourgreenweddinglist.com
envoyer l'article : Mariage