Ce site est réalisé avec le soutien financier de l'ADEME et de Nature & Découvertes PagesJaunes  L’ARBRE VERT 1ère marque des produits écologiques pour votre quotidien !
Partenaires Medias
TF1 Conso Néo Planète Le marché citoyen La Revue Durable Le Mouv' Décisions Durables CO2 mon amour
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.
Guide Made in France Voir les rapports des chiffres de la consommation responsables Tendances Durables 2012 La vente en vrac - pratiques & perspectives App guide des labels Quizz : Quel co-consommateur tes-vous ? Pour une consommation durable C’est tout vert ! Quelle est l’empreinte carbone de votre argent ? Ma conso, ma planète Restauration et développement durable Évaluez la qualité de l’air intérieur dans votre habitation Consulter le guide des sushis responsables nos cantines pour la planète Mini-guide des labels de la consommation responsableo
LE TRUC VERT DU MOMENT Jardinage

Jardinage
Au jardin, c'est en hiver que se préparent les beaux jours. La bonne nouvelle est qu'il est tout à fait possible de jardiner sans produit chimique et de favoriser la santé et la richesse de son carré de nature : voici quelques "bons plan(t)s" pour avoir la main vraiment verte !

Lire l'article : Jardinage
Festival "La bio dans les étoiles", 11 avril, Davézieux (Ardèche)

Pour la 6ème année consécutive, le festival "La Bio dans les Etoiles" donne rendez-vous aux amoureux de la Bio, le 11 avril 2014 en Ardèche, pour le grand événement organisé par la Fondation Ekibio. Un moment unique sur le thème "Manger autrement" avec des invités tels que Marie-Monique Robin (réalisatrice des documentaires "Le Monde selon Monsanto" et notre Poison Quotidien"), Cyril Dion (co-fondateur de l'ONG Colibris) ou encore François Roullay (initiateur du mouvement "Incroyables Comestibles" en France). Plus d'infos sur
http://www.labiodanslesetoiles.com/ Salon Bio à 100%, du 11 au 13 avril, Metz (Moselle)

Plus de 100 exposants nationaux et régionaux pendant trois jours présenteront toute la diversité de la Bio au travers de 18 villages dédiés au "Made in Local", la santé, la viticulture bio, la beauté, la construction, l'énergie, les enfants, etc.
Egalement au programme : environ 60 conférences, des animations destinées au enfants autour des énergies renouvelables et des déchets et un espace restauration. Entrée à 5 euros à partir de 12 ans. Invitations gratuites téléchargeables sur le
site.

Plus d'infos sur http://www.salonbioeco.com/metz/index.php Fashion Revolution Day, 24 avril, partout en France et dans le Monde

Le Fashion Revolution Day est une initiative mondiale qui a été mise en place par un groupe de personnes de tous secteurs : acteurs économiques, journalistes, leaders d’opinion, publicitaires qui ont été indignés par la tragédie du Rana Plaza au Bangladesh et ont décidé d’agir.C'est un rendez-vous annuel pour célébrer une mode positive et tous ceux qui contribuent à la rendre possible. Le thème de ce premier Fashion Revolution Day est "Who Made Your Clothes"/"Qui a fait vos vêtements?".
Plus d'infos sur
http://www.ilesttemps.com/2014/03/24/fashion-revolution-day/
E-cartes Voutch

Rappelle-toi que tu n’es pas seul au monde. Tu dépends de mille créatures qui font le tissu de ta vie"

Faouzi Skali

Café-Conso
dernières nouvelles

Koa Koa, la box créative pour les enfants

Koa Koa, la box créative pour les enfants

Décidément, les projets innovants destinés aux plus petits ont le vent en poupe. Après une incursion du numérique dans la sphère enfantine (lire notre actu ici), voilà que le marché des box thématiques s’invite sur le marché des jouets pour enfants. C’est le cas de Koa Koa, une box à visée éducative et créative qui prône la philosophie suivante : « apprendre en s’amusant ». La marque tente de proposer aux bouts de choux (dès 5 ans) des loisirs sans écrans. Chaque mois, ils reçoivent un coffret d’activités créatives et éducatives leur permettant de réaliser deux projets sur un thème artistique ou scientifique. Les enfants peuvent par exemple construire une fusée ou découvrir les constellations du zodiaque. Réalisées par des designers, ces box destinées aux filles comme aux garçons leur permettent d’acquérir des connaissances via l’expérimentation et le jeu. Ils font travailler leurs dix doigts, stimulent leur imagination et fabriquent alors un objet ludique de leurs propres mains. De quoi former des têtes bien faites !

envoyer l'article : Koa Koa, la box créative pour les enfants

Monpotager.com : "cela est bien mais il faut cultiver notre e-potager !"

Monpotager.com : \"cela est bien mais il faut cultiver notre e-potager !\"

Mieux qu'un panier de fruits et légumes de saison : Monpotager.com propose aux urbains frustrés de n'avoir pas leur "lopin de terre " d'en créer un en ligne, de choisir ce qu'ils souhaitent y planter,  et de voir pousser leurs fruits et légumes chez un producteur local… avant de les récupérer pour les manger ! Tout commence avec le choix d'une taille de parcelle (de 10 à 150 mètres carrés) conçue pour couvrir les besoins d’un foyer,  selon le nombre de personnes qui le compose. Chaque parcelle comprend des légumes d’hiver,  des légumes d’été et des fruits. Ne reste plus alors au "propriétaire" de la parcelle qu’à choisir les variétés qu’il souhaite y planter et à attendre… d’être livré. Des photos et des notifications de l’évolution des différentes pousses lui sont régulièrement envoyées…
Après les cultures sur balcons ou les potagers partagés, l'heure des e-potagers cultivés par procuration a sonné : de Meine Ernte en Allemagne à Monpotager.com en France,  plus besoin de bêcher la terre sous le soleil ou de maîtriser la botanique pour posséder une parcelle de terre et déguster sa propre production !

envoyer l'article : Monpotager.com : "cela est bien mais il faut cultiver notre e-potager !"

Pas forcément moins de biens mais plus de liens : vers une vision nouvelle du commerce ?

Pas forcément moins de biens mais plus de liens : vers une vision nouvelle du commerce ?

Dans des environnements urbains où la solitude est de plus en plus prégnante, le commerce est pour beaucoup, notamment les personnes âgées, la seule relation avec le quartier, le seul moment de la journée où quelqu'un va leur dire "Bonjour Monsieur ou Madame Machin. Comment allez-vous aujourd'hui ?". Pas étonnant,  dans ce contexte où la contribution à la vie locale et la question du lien sont de plus en plus déterminantes, que des enseignes fassent bouger les lignes sur la convivialité. A Châtillon, aux portes de Paris, le magasin Monoprix proposait ainsi en fin d'année à ses clients de venir prendre le petit-déjeuner avec ses équipes,  avant de faire leurs achats de cadeaux. Dans le même esprit, outre-Manche, les porteurs de cartes de la chaîne britannique Waitrose se voient désormais offrir un café ou un thé à leur arrivée dans leur magasin, ce que fait depuis plusieurs années Nature & découvertes. Autre exemple : à Rennes, l’agence du Crédit Agricole de La Monnaie (en plein centre-ville) propose un salon de thé-traiteur dans son hall d’accueil, conçu en partenariat avec un artisan local de renom. L’opportunité pour les clients de l’agence de faire une petite pause gourmande comme pour les conseillers d’offrir un moment convivial à leurs clients. Le lieu accueille également une zone réservée à des expositions temporaires d’artistes locaux ainsi qu’à des animations musicales à l’heure du déjeuner. Et enfin : à Barcelone, dans les nouvelles agences de la CaixaBank, qui se veulent proches de l’esprit des boutiques Apple ou Nespresso avec leurs murs d’écrans et leurs conseillers équipés de tablettes (qui offrent aux clients de commander un nouveau visuel de carte bancaire en saisissant l'image de leur choix depuis leur mobile),  des hôtesses proposent de goûter des recettes réalisées avec un robot culinaire,  lequel est offert à tout client qui dépose au moins 9 000 euros durant trois ans sur un compte…
Ces nouvelles propositions, en dehors des champs d’action traditionnels des enseignes, développent une vision nouvelle du commerce, où celui contribue à rendre la ville plus humaine. Un peu plus de "care" dans un monde abrupt ?

envoyer l'article : Pas forcément moins de biens mais plus de liens : vers une vision nouvelle du commerce ?

Innovation collaborative : Auchan implique ses clients dans l'aménagement de son magasin

Innovation collaborative : Auchan implique ses clients dans l\'aménagement de son magasin

Dans le cadre de la réalisation du centre commercial L’Ilo, à Epinay-sur-Seine,  des comités de voisinage ont été créés par Auchan pour sélectionner les produits qui constitueront l'offre de son magasin local et valider des implantations de rayons au sein du magasin, rapporte LSA. La ville mêle une centaine de nationalités et de nombreuses familles de plus de trois enfants, mais à pouvoir d’achat modeste : parmi les choix issus des recommandations de ces comités de voisinage, on note ainsi le fait que pour répondre aux besoins des nombreuses fratries de sa zone de chalandise, Auchan a étoffé l’ensemble des rayons destinés aux plus jeunes (jouets, mais aussi puériculture, textile, librairie, ouvrages parascolaires ou éducatifs et même gammes d’anniversaire), de même que les produits du monde et les gammes de beauté ethnique, le tout avec des "descentes" entières de premiers prix en rayons, cependant que l'assortiment self-discount (des produits d'épicerie vendus en vrac, de manière plus économique et plus écologique) a été élargi sur deux allées et un îlot central…
Après son partenariat avec Quirky incitant ses clients à concevoir des produits qui sont ensuite vendus dans ses rayons, Auchan va ainsi encore un peu plus loin dans le "crowdsourcing" de son offre - dans l'esprit de ce que Skanska a fait aux Etats-Unis, avec le site Popularise, pour faire choisir aux riverains les boutiques d'une nouvelle galerie marchande. Mieux écouté et impliqué dans la conception des offres qui lui sont destinées, le consomm'acteur de demain se retrouve aussi en situation de partager son expérience sur les réseaux sociaux et de contribuer à la réputation des enseignes concernées.

envoyer l'article : Innovation collaborative : Auchan implique ses clients dans l\'aménagement de son magasin

Whole Foods propose des voyages sur les traces de ses produits et des traditions culinaires du monde entier

Whole Foods propose des voyages sur les traces de ses produits et des traditions culinaires du monde entier

Aux Etats-Unis, l’enseigne engagée Whole Foods Market, pionnière du bio gourmet et des produits locaux, propose désormais à ses clients une nouvelle activité d'agence de voyages. Logiquement baptisée Whole Journeys, cette agence propose des escapades un peu partout dans le monde,  avec toujours au passage la découverte des traditions culinaires locales. Promenades en vélo et trekking alternent ainsi harmonieusement avec des cours de cuisine ou de séances de culture générale à la découverte des us et coutumes alimentaires. La visite d'un festival culinaire haut en couleurs et en goûts en Turquie, un voyage à vélo épicurien en Italie ou sur les routes des Provence, un trek sur la route historique du thé en Chine … : le site affiche haut et fort cette offre nouvelle, alors que la demande des consommateurs va sans ambiguïté dans le sens d'une plus grande transparence sur l'origine des produits et d'une plus grande proximité aux fournisseurs ou artisans qui les fabriquent, qu'ils soient locaux ou à l'autre bout du monde. Avec cette initiative, Whole Foods soigne ses relations avec ses fournisseurs (impliqués dans l'élaboration des itinéraires) et offre à ses clients la réassurance attendue sur la traçabilité de ses produits, la maîtrise des filières et le respect voire même la célébration des traditions culinaires locales.
Après tout, les marques engagées sur la transparence proposent de manière croissante de remonter l'histoire de leurs produits, faite d'ingrédients bruts, de savoir-faire et de géographie - soit de manière virtuelle, comme le fait par exemple le site Savoircequonmange lancé par Les Deux Vaches, soit de manière réelle, à l'image de la campagne #Venezverifier lancée récemment par Fleury Michon sur le surimi. A quand le jour où les marques nous proposeront couramment de découvrir et de vivre l'histoire de leurs produits au cours d’un voyage ?

envoyer l'article : Whole Foods propose des voyages sur les traces de ses produits et des traditions culinaires du monde entier

Freegan Pony, le restau zéro-gâchis

Freegan Pony, le restau zéro-gâchis

Au Brésil, en France ou ailleurs, les initiatives se multiplient pour contrer le gaspillage alimentaire. Sur le même modèle que les Disco Soupe et ce restaurant solidaire danois qui réutilise les surplus alimentaires des supermarchés, le Freegan Pony est un restaurant éphémère cuisinant exclusivement les invendus de Rungis. Ouvert depuis le 21 mars, il propose des plats à base de fruit et légumes sauvés d’un triste sort. Voilà une initiative 100% freegan et zéro gâchis. Ce mouvement, initialement né aux Etats-Unis, prône l’anticonsumérisme et tente de combattre le gaspillage alimentaire. Ainsi, les freegan ne mangent que ce qui est gratuit. Au Freegan Pony, on cuisine donc avec les invendus du jour : le cuisinier doit quotidiennement improviser à partir des arrivages de Rungis pour préparer des plats frais et délicieux qui raviront les clients du restaurant. De quoi prouver que l’on peut cuisiner de bons plats avec des produits remisés des étals des marchés et destinés à la poubelle. Un projet salutaire quand on sait que près d’un tiers de la nourriture produite en France est jetée … et donc gâchée. Le prix du dîner est de 5 euros avec une participation libre en plus. A son ouverture, le succès a été tel que l’équipe a du rendre secrète l’adresse du lieu (maintenant disponible sur la page Faceboook).

envoyer l'article : Freegan Pony, le restau zéro-gâchis

« RAW for the Oceans », la collection de jeans qui va nettoyer les océans ?

« RAW for the Oceans », la collection de jeans qui va nettoyer les océans ?

En février dernier, la Fashion Week New-Yorkaise a vu … vert ! La marque de street-wear G-Star et Pharrell Williams ont annoncé le lancement d’une collection de jeans fabriqués à partir de plastiques recyclés collectés dans les océans. Pour la conception des ces jeans « Raw for the Oceans », G-Star s’est associé à la marque Bionic Yarn – dont Pharrell Williams est le directeur artistique et qui s’est spécialisée dans la fabrication de fibres textiles composées à 40% de plastiques recyclés. Cette initiative a vu le jour suite à une autre collaboration fructueuse entre Sea Sheperd USA – l’ONG maritime qui lutte pour la protection des créatures marines - , Bionic Yarn et Parley for the Oceans à travers le Project Vortex. L’objectif ? Collecter les détritus des océans et du littoral et les recycler pour en faire du fil ou du tissu. Sans oublier de sensibiliser au passage le grand public aux enjeux de la pollution des océans causée par les déchets plastiques. Rappelons qu’ils représentent 90% des déchets flottants. Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, on trouverait en moyenne 46 000 morceaux de plastique par 2,5 km carrés d’océan sur une profondeur d’environ 30 mètres. De quoi fabriquer des milliers de jeans … Rendez-vous le 15 août en boutique et sur l’e-shop officiel de G-Star Raw pour découvrir cette toute nouvelle collection.

envoyer l'article : « RAW for the Oceans », la collection de jeans qui va nettoyer les océans ?
Le guide des labels de la consommation responsable 2009-2010 La consommation de A à Z. Santé,  loisirs,  environnement,  budget…, Tout ce que vous devez savoir pour bien consommer