Ce site est réalisé avec le soutien financier de l'ADEME et de Fleury Michon PagesJaunes  L’ARBRE VERT 1ère marque des produits écologiques pour votre quotidien ! Nature & Découvertes
Partenaires Medias
TF1 Conso Le Mouv' La Revue Durable Décisions Durables Néo Planète CO2 mon amour Le marché citoyen
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.

High-tech

CD/DVD

CD/DVD

Les CD et DVD, qui ont remplacé les vinyles et les disquettes, sont à leur tour détrônés par l’essor des disques durs et du numérique. Ils sont souvent oubliés au fond des tiroirs, rayés ou inutilisés, ou délaissés sur les étagères ou au fond de vieux cartons. Alors que faire de nos vieux disques ? Comment réduire leur impact environnemental tout en continuant à écouter nos artistes préférés ? La musique et les films peuvent-ils participer à la protection de la planète ?

Prévus pour avoir une durée de vie de plusieurs décennies, les CD et DVD ornent nos bibliothèques, tiroirs et greniers. Devenant obsolètes, rayés ou juste oubliés, la majorité de nos CD et DVD prennent la poussière ou pire… finissent à la poubelle. Constitués de matériaux nobles, il existe depuis quelques années seulement des filiales de recyclage et de valorisation qui permettent d’éviter que nos disques optiques soient incinérés. Quand on sait que 200 millions de CD et DVD se vendent chaque année en France, on comprend tout l’enjeu qui réside dans la fin de vie de ces objets. Par ailleurs, malgré la chute des ventes de CD, de nombreux artistes s’engagent et méritent d’être soutenus dans leurs actions.


-> lire l'article
Ordinateur

ORDINATEUR

Longtemps considérée comme une industrie à faible impact environnemental face aux industries « lourdes », l'industrie électronique fait pourtant face à des défis importants : alors, le Personal Computer... est-il Planète Compatible ?

Les ordinateurs occupent une place essentielle dans nos vies, privées et professionnelles : en 2007, 14 millions de foyers français possédaient un ordinateur, soit un taux d’équipement de 55 %. Au niveau mondial, 239 millions d’ordinateurs ont été vendus en 2006 dans le monde. Pourtant l’ordinateur n’a rien d’un produit neutre. La fabrication, le transport et l’usage des outils informatiques est lourde en termes écologique et social et la dématérialisation de l’économie tant attendue n’est pas encore au rendez-vous. Selon le WWF, les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) représenteraient par exemple 2% des émissions mondiales de CO2. Petite visite guidée dans les coulisses high-tech de l’informatique…


-> lire l'article
Piles

PILES

Rondes, plates, rechargeables… les piles et accumulateurs fournissent en électricité la plupart des objets qui nous entourent. Depuis le réveil-matin jusqu’au GPS, ils régissent notre quotidien non sans dommages pour la planète.

Plus de batterie sur notre téléphone et c’est la fin du monde ! Les appareils électriques et électroniques portables personnels se sont énormément développés au cours de ces dernières années – téléphones, ordinateurs, lecteurs MP3, GPS… La liste ne fait que s’allonger – et avec elle, notre consommation électrique passant par les piles et accumulateurs. Pourtant ces produits ne sont pas sans danger pour l’environnement d’autant que leur recyclage, qui serait indispensable pour limiter la casse, est loin d’être assuré sur la totalité des déchets. Renoncer à ce confort technologique moderne n’est pas envisageable pour la plupart d’entre nous. Seule solution : s’adapter en cherchant des alternatives pour réduire notre consommation énergétique. Comment sont fabriqués ces piles et accus ? Comment les faire recycler ? Quelles sont les alternatives pour s’en passer ?


-> lire l'article
Téléphone Portable

TÉLÉPHONE PORTABLE

Le téléphone a révolutionné nos modes de vie dans les années 1960 et 1970. Depuis moins d'une dizaine d'années, le "mobile" a pris le relais et s'est imposé, jusqu'à devenir envahissant.

La téléphonie mobile s’est rapidement développée depuis le milieu des années 1990 mais la facture est salée pour la planète : la production des téléphones tire sur les ressources en énergie et en matières premières, leur utilisation génère une consommation d’électricité colossale et leur mise en rebut pour fin de vie précoce produit des montagnes de déchets toxiques.


-> lire l'article