Ce site est réalisé avec le soutien financier de l'ADEME et de Fleury Michon ADEME - Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie PagesJaunes Nature & Découvertes  L’ARBRE VERT 1ère marque des produits écologiques pour votre quotidien ! Monoprix
Partenaires Medias
TF1 Conso Le marché citoyen CO2 mon amour La Revue Durable Le Mouv' Néo Planète Décisions Durables
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.
Chambre d\'enfant

CHAMBRE D'ENFANT

Un enfant passe beaucoup de temps dans sa chambre : nourrisson, il y dort plus de 20 heures par jour, plus grand il y joue ou y fait ses devoirs. Dans l’idéal, cette pièce est calme, bien rangée, confortable, pratique et saine, sans pollution néfaste pour son développement et sa santé, et sans danger.

La chambre d’un enfant se conçoit de plus en plus comme une pièce à vivre à part entière où l’enfant pourra évoluer dans un univers personnalisé, où il pourra garder ses jouets, ses livres et tous les objets auxquels il tient. L’aménagement de cette pièce doit pouvoir assurer, outre le confort et la tranquillité de l’enfant, sa sécurité tant vis-à-vis de risques d’accidents domestiques comme les chutes, chocs ou coupures que de risques vis à vis des substances chimiques que peuvent libérer les différents éléments de décoration ou d’ameublement. Vaste programme, surtout si l’on se préoccupe des impacts environnementaux de tout ce qui compose cette chambre… Mais tout à fait faisable puisqu’aujourd’hui les parents et futurs parents trouveront toute une offre de produits adaptés à ce défi : peintures et revêtements de sol naturels et non polluants, meubles sans émissions toxiques fabriqués en bois issus de forêts gérées durablement et même meubles conçus pour durer toute une vie…

Afficher Masquer

Le saviez-vous ?

  • Les troubles respiratoires sont les maladies les plus fréquentes chez les enfants dans les pays développés. L’air intérieur, presque toujours plus pollué que l’air extérieur (cf notre Quiz de l’air intérieur), est un facteur favorable au développement d’allergies et de maladies chroniques diverses telles que rhinites, bronchites, asthme, troubles de la concentration … mais il peut aussi contribuer au déclenchement de maladies plus graves comme les cancers. Les enfants, comme les femmes enceintes, les personnes âgées ou celles souffrant de troubles cardiovasculaire ou respiratoires, sont plus vulnérables à la pollution intérieure.
  • Les chambres d’enfants sont hélas souvent polluées : l'association WECF (Women in Europe for a Common Future) a mené en 2009 une enquête européenne en partenariat avec l’Institut national de la consommation et grâce à 70 familles volontaires recrutées en Grèce, en Allemagne, aux Pays-Bas et en France. Verdict : 4 chambres testées sur 10 sont polluées au formaldéhyde (cancérogène) et autres composés organiques volatils.
  • Les meubles en bois aggloméré, y compris ceux destinés spécifiquement à des enfants, peuvent constituer une importante source de pollution en formaldéhyde et en autres composés organiques volatils (COV) : l’association de consommateurs UFC-Que Choisir l’a montré grâce à des tests réalisés en 2006 puis en 2010 sur des commodes, dont certains modèles enfants. Aucun étiquetage ne permet aujourd’hui de distinguer les meubles émettant du formaldéhyde de ceux qui en sont exempts.
  • La poussière est un vecteur de pollution qui peut être nocif pour tous à la maison, surtout les plus jeunes : elle accumule les polluants lourds qui ne sont pas volatils à température ambiante tels que métaux lourds, pesticides, phtalates, pollens, retardateurs de flamme…
  • Les jouets, pourtant réglementés par un règlement européen devenu exigeant au fil des années, peuvent présenter des risques : en 2007, des millions de jouets fabriqués en Chine, vendus sous les marques Mattel ou Fisher Price ont été rappelés par le fabricant Mattel car ils présentaient des teneurs anormalement élevées en plomb. Fin 2010, Mattel annonçait un nouveau rappel de jouets Fisher Price. En 2012, ce sont les poupées et poneys My Vogue Honey qui ont été retirés du marché car ils contenaient des phtalates de type DEPH et DINP, substances chimiques interdites en Europe dans les jouets pouvant être portés à la bouche. Les jouets en bois ne sont pas forcément écologiques et sans risque pour la santé : le centre d’essais de l’Institut National de la Consommation a testé en décembre 2009 15 jouets en bois, dont deux seulement étaient exempts de formaldéhyde ou de métaux lourds. 
  • Invisibles mais à ne pas négliger, les ondes électriques et magnétiques sont émises, non seulement par les antennes relais et les téléphones mobiles, mais par pratiquement tous les appareils électriques fonctionnant sur secteur. Les enfants sont plus sensibles que les adultes aux effets de ces ondes et malgré les incertitudes scientifiques qui entourent ces questions, il est important de protéger toute la famille de ce rayonnement en réduisant celui généré à l’intérieur de la maison.
  • Enfin la chambre peut aussi devenir source de danger pour l’enfant : c’est, avec la cuisine et la salle de bain, la pièce de la maison où se produisent le plus d’accidents domestiques impliquant des enfants de moins d’un an. L’âge augmentant, le nombre de ces accidents diminue mais ils surviennent de plus en plus dans les autres pièces puis à l’extérieur de la maison. Les chutes sont les plus fréquentes : attention donc aux tapis posés sur du parquet. N’installez aucun meuble, coffre à jouets, chaise ou autre à proximité de fenêtres : chaque année, 250 enfants tombent par la fenêtre, selon la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC).
Afficher Masquer

Les trucs verts à connaître

1.    Choisir des matériaux de décoration les moins nocifs possible
Du sol au plafond, il existe des options écologiques non polluantes qui évitent d’exposer les enfants à des substances nocives : pour le sol, du bois ou du linoleum non traités sont préférables à un sol PVC (susceptible de contenir en forte proportion et de libérer des phtalates) ou à un parquet flottant mélaminé. Evitez les moquettes pour des raisons d’hygiène, sachant qu’en outre, la plupart des moquettes sont traitées anti-mites, anti-feu voire anti-taches, et peuvent donc libérer des substances potentiellement nocives pour les enfants. Pour plus de détails sur les revêtements de sol, voir notre fiche.

La peinture se choisit elle aussi en version écologique : peinture sans solvant en poudre, à la caséine, à la chaux ou écolabellisée (écolabel européen). Quel que soit le type de peinture choisie, même si elle est « écologique » ou « naturelle », il est formellement déconseillé de l’appliquer soi-même pendant la grossesse. Une période de séchage d’un mois avant la naissance est fortement recommandée.

2.    Attention aux choix des meubles et accessoires de literie
Pour les meubles, commodes, tables à langer… essayez de privilégiez des article en bois massif non traité et non verni (pour la qualité de l’air) et porteur d’un label, FSC ou, éventuellement, pour les bois non exotiques, PEFC (pour éviter d’acheter des articles favorisant la déforestation illégale). Si vous achetez des meubles en aggloméré, vérifiez les information sur les émissions de composés organiques volatils (COV) sur les étiquettes. Depuis le 1er janvier 2012, tous les produits de construction et de décoration doivent obligatoirement indiquer un barème de classement (A+ à C, comme les appareils électroménagers). Evitez absolument les meubles parfumés que l’on voit dans certains catalogues et sites Internet.

Le choix du matelas est lui aussi délicat : les matelas mousse courants sont remplis de mousse polyuréthane traitée avec des retardateurs de flamme. Préférez les matelas à base de matériaux naturels non traités (laine, coton, crin, coco, latex naturel …) et si possible porteur du label Öko Tex 100 (« confiance textile » en français) ou du logo Ökotest Sehr Gut du magazine allemand Ökotest (ce qui signifie que le magazine a testé le produit sur des critères sanitaires et environnementaux et qu’il a obtenu de très bons résultats). Pour les oreillers, couvertures et couettes, ainsi que les draps et autres housses de couette, privilégiez les matériaux naturels, pour le coton de préférence « bio » et avec le label Öko Tex 100. Evitez les couettes ou housses de couette traitées anti-acariens avec insecticides sauf si votre enfant est allergique aux acariens : dans ce cas, optez pour une couette traitée Greenfirst, traitement naturel qui satisfait aux exigences d’Öko Tex. Les couettes synthétiques en polyester recyclé sont bien pour l’environnement (67 bouteilles d’eau en PET pour une grande couette) et pour la santé (anallergènes et pouvant être lavées en machine). Evitez les couettes et édredons avant l’âge de 2 ans (un bébé risque de s’étouffer avec une couette).

3.    Des meubles faits pour durer
Les magasins de puériculture font tout pour tenter les jeunes parents de s’équiper massivement : chaise haute, lit pliant, table à langer, commode spéciale bébé … qui ne serviront que quelques années voire quelques mois, le tout un peu trop souvent aux couleurs layette pas toujours en accord avec votre déco intérieur. Heureusement, certains fabricants proposent des meubles évolutifs qui suivront l’enfant du berceau à la pré-adolescence voire au-delà. L’idéal pour éviter l’achat de nouveaux équipements consommateurs de matières premières et qui reviennent cher. L’un des plus réussis est le modèle de lit Sleepi du fabricant norvégien Stokke : berceau à barreaux quand vous l’achetez à la naissance de l’enfant, il se transforme ensuite en lit (jusqu’à 7 ans) puis en un couple de fauteuils. Ce même fabricant danois propose depuis une quarantaine d’années son modèle Tripp Trapp de chaise haute qui grandit avec l’enfant (il peut encore l’utiliser quand il est adulte puisqu’elle ne ressemble pas à une chaise bébé grâce à son design typiquement scandinave). Certains distributeurs de meubles comme Ikea ou Vert Baudet proposent quant à eux des modèles de lits extensibles, de 1,20 m à la longueur standard de 1,90 m. Le fabricant français de meubles Gautier propose des bureaux qui peuvent être agrandis. Des meubles pour la vie ? Pourquoi pas à condition qu’ils soient solides et conçus pour durer…

4.    Chasser la poussière.
Pour ne pas laisser la poussière s’installer dans une chambre d’enfants, n’encombrez pas l’espace par des meubles, des jouets et autres peluches. Veillez à bien ranger et à faire un ménage soigneux au moins une fois par semaine si possible avec un chiffon micro-fibres humide (l’aspirateur a tendance à remettre en suspension une partie de particules de poussières). Utilisez des produits d’entretien écologiques et/ou naturels porteurs de l’écolabel européen ou du label Ecocert. Les enfants, qui jouent souvent par terre, sont particulièrement sensibles. Il est préférable de ne pas faire le ménage en présence de l’enfant. Pensez toujours à aérer au moins quelques minutes plusieurs fois par jour afin de maintenir une bonne qualité de l’air. Evitez les rideaux et tout ce qui peut accumuler la poussière si vous avez des allergiques à la maison.

5.    Bien chauffer et bien aérer
La bonne température pour une chambre dépend de l’âge de l’enfant. Pas question de faire des économies de chauffage en réduisant la température dans la chambre d’un nourrisson : il a besoin de chaleur (21°C environ) pour maintenir sa température corporelle et bien dormir. Quand l’enfant grandit, il joue dans sa chambre, y fait ses devoirs … Il reste important de continuer à chauffer cette pièce à 21°C environ pendant la journée. La température peut être inférieure (19°C, voire moins) pendant la nuit. Pensez toujours à aérer au moins quelques minutes plusieurs fois par jour afin de maintenir une bonne qualité de l’air.

6.    Limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques
La mise à la terre de l’installation électrique permet d’éviter les chocs électriques et de réduire les champs électriques de basses fréquences émis par les installations et appareils électriques. Faites vérifier votre installation par un professionnel en cas de doute (les prises de terre sur colonnes d’eau sont fréquentes sur les anciennes installations et sont inefficaces et dangereuses).
Limiter le nombre d’appareils électriques dans la pièce (pas de téléviseur ni d’ordinateur) et éviter, le cas échéant, leur proximité du lit de l’enfant (radiateur par exemple). Si vous ne pouvez pas faire autrement, débranchez-les la nuit. Evitez d’utiliser le wifi pour Internet, surtout la nuit, ou, au moins, assurez-vous qu’il y ait une distance de plusieurs mètres minimum entre les chambres et le boîtier. Si vous utilisez un “babyphone” (ou “écoute-bébé”, “interphone bébé”), placez l'émetteur à un mètre et plus de la tête de l’enfant. Evitez les appareils DECT (celle des téléphones numériques sans fil) et préférez ceux qui émettent uniquement lorsque du bruit est détecté côté émetteur (activation vocale).

7.    Les jouets
Ne multipliez pas les jouets : privilégiez la qualité. Le logo CE n’est pas un gage de qualité : son affichage est obligatoire et ne traduit que l’engagement du fabricant à respecter les obligations réglementaires et se fait sous la responsabilité de ce dernier. Plusieurs labels apportent des garanties plus élevées de sécurité et de qualité. Choisissez plutôt des poupées en tissus plutôt qu’en plastique, qui concentre souvent bon nombre de substances chimiques. Pour les doudous et autres jouets en textile, recherchez le label Öko-Tex 100 (ou « confiance textile » en français) conçu pour limiter l’exposition aux substances chimiques. Et cerise sur le gâteau: dénichez des jouets et doudous en coton non seulement biologique, mais aussi équitable avec le label Max Havelaar textile afin de garantir des conditions de travail décentes pour les travailleurs qui récoltent le coton et assemblent les pièces.

Pour les autres jouets, essayez de trouver le logo de l’association allemande SpielGut, encore rare sur les jouets en France, attribué par un jury d’experts sur la base de critères touchant à la fois les aspects de conception et de pédagogie du jouet mais aussi sa sécurité et sa performance environnementale. Le logo du magazine allemand Ökotest accompagné de la mention Sehr Gut est aussi un gage de qualité mais on ne le trouve pas fréquemment en France. Evitez les jeux et jouets parfumés à l’exception des jeux pédagogiques comme le Loto des odeurs.

Lavez avant usage tous les objets destinés aux jeunes enfants, jouets en textiles et/ou plastiques, draps ou vêtements, susceptibles de contenir des substances chimiques. Une partie de ces substances peut être éliminée par lavage en machine, ou à défaut à la main, avec un détergent écologique.

8.    La sécurité
La chambre d’un enfant n’est pas un endroit particulièrement dangereux mais quelques règles sont à respecter pour éviter les accidents : fixer au mur les meubles, commodes, armoires, bibliothèques, afin d'éviter leur basculement, supprimer tout ce qui peut présenter un risque d’étranglement, cordes à rideaux, cordelettes de stores et ficelles diverses accrochées sur un lit en hauteur ou un mur, réserver les lits en hauteur aux enfants de plus de 6 ans. Avec des enfants de moins de 5 ans, des cache-prises peuvent être utiles pour sécuriser les prises électriques anciennes. Si vous récupérez un lit d’enfant ancien voire un berceau, faites faire un matelas sur mesure : il ne doit pas y avoir d’espace entre les barreaux du lit et le matelas où l’enfant pourrait glisser la tête et s’étouffer. Vérifiez aussi que les barreaux ne soient pas espacés de plus de 7 cm. Toutes ces précautions n’excluent pas la surveillance d’un adulte.
Afficher Masquer

La question qui tue !

Ce qui est « écolo » est-il toujours sain pour mon enfant ?
Ce n’est ni une question piège ni une provocation. Mais y répondre est délicat car la réponse peut être différente selon les produits. Par exemple, des peintures naturelles a priori écologiques peuvent se révéler allergènes ou toxiques si elles libèrent en grande quantité du limonène qui peut même former du formaldéhyde dans certaines conditions (en présence d’ozone par exemple). De la même façon, les jouets en bois, s’ils sont traités ou peints, peuvent libérer des substances toxiques telles que formaldéhyde ou métaux lourds comme l’a montré fin 2009 un test de 60 millions de consommateurs. Pour faire les bons choix, il faut avoir la même vigilance pour les produits présentés comme écologiques, naturels ou équitables que pour les produits conventionnels et toujours bien se renseigner en lisant par exemple les fiches produits et les trucs verts de mescoursespourlaplanete.com !
Afficher Masquer

Où trouver ça ?

1.    Tout savoir pour aménager la chambre de bébé
Consultez le site de l’association européenne Women in Europe for a Common Future conçu pour aider les futurs parents à accueillir leur enfant dans les meilleures conditions.
•    Matériaux de décoration écolabellisés ou naturels : dans toutes les enseignes de bricolage et dans certains commerces spécialisés (voir nos fiches produits Revêtements muraux et Revêtements de sol)

2.    Meubles et accessoires de literie
L’offre de mobilier pour enfants qui allie écologie et valeurs humaines est de plus en plus large.
•    Nonah propose depuis 2007 une gamme de petits meubles design et pratiques pour les 3-9 ans conçus en France et fabriqués en Lettonie en bouleau massif certifié FSC. Les meubles sont conçus selon les normes NF 60-300-1, NF 60-300-2 et NF 60-300-3 de février 2008 (mobilier pour jeunes enfants). Le traitement du mobilier (huile et peinture) est conforme à la norme européenne EN 71-3 (sécurité des jouets, migration de certains éléments) et la peinture en phase aqueuse à la norme DIN EN 53160, part. 1 et part. 2 (résistance à la sueur et la salive).
•    Le fabricant allemand Pinolino offre une gamme très large de meubles pour enfants, lits, chaises hautes, et des accessoires tels que matelas ou barrières de sécurité ainsi que des jouets en bois. Certains de ses articles testés par le magazine allemand Ökotest porte l’étiquette « Sehr Gut ». Ces produits sont en vente sur des sites Internet accessibles au public français ou belge : www.e-kid.eu, Etikolo, Natiloo.
•    Pour les matelas, on les trouve facilement sur Internet : des matelas en laine vierge, en fibres de coco et laine, en latex naturel sont vendus par exemple chez Natiloo ou chez Etikolo avec par exemple la marque allemande Prolana. Les magasins de puériculture Aubert proposent quant à eux un matelas pour berceau en mousse de polyuréthane certifiée Certipur (qui garantit des émissions de substances chimiques très réduites) et recouvert d’un coutil en coton bio Ökotex 100.
•    Le site Ma Chambre d’Enfant propose des meubles pour bébés et enfants fabriqués en France ainsi que des matelas (en mousse certifiée Certipur ou en mousse élaborée à partir d’huile de soja) ou du linge de lit en coton bio ou équitable.
•    Pour des enfants plus grands, consultez le catalogue du fabricant français Gautier : ses meubles dont certains sont évolutifs (on les transforme au fur et à mesure que l’enfant grandit) sont garantis 5 ans et fabriqués en Vendée, à partir de panneaux de bois à très faible teneur en formaldéhyde ; les finitions sont sans solvant et les procédés sont choisis pour leur impact réduit sur l’environnement.
•    Points de vente de la chaise évolutive Tripp Trapp et du lit Sleepi de Stokke

3.    Tout pour le ménage écologique
Balai à franges, chiffons micro-fibres et autres accessoires de fée du logis se trouvent désormais dans tous les commerces, boutiques ou grandes surfaces de même que les produits d’entretien écologiques (par exemple porteurs de l’écolabel européen ou du label d’Ecocert). Vous pouvez aussi n’utiliser que des produits de base sans danger tels que savon noir, vinaigre, bicarbonate de soude pour tout nettoyer dans la chambre de bébé. 
Pour plus d’information sur ce sujet, reportez-vous à notre truc vert Ménage et à notre guide des labels en ligne.

4.    Babyphones
•    Consultez le dernier test du magazine allemand Ökotest.
•    Babymoov : appareils analogiques (et non numériques DECT), à faible puissance d’émission et activés à la voix (ne fonctionnant donc pas en continu).

5.    Jouets
Consultez le guide Jouets de l’association WECF disponible en ligne sur le site du projet Nesting. Impossible de citer toutes les initiatives de fabricants de jouets sûrs et écologiques.
•    Brindilles
•    Natiloo
•    Ekobutiks, jouets en bois écologique et doudous bio
•    La Graine verte
•    Papili, jouets éthiques issus du commerce equitable et peluches en coton labellisé Max Havelaar
•    Autrement Jouet propose des jouets fabriqués en Europe
•    Les Jouets d'Arthur proposent des jouets de qualité, la plupart fabriqués en France, à partir de matériaux respectueux de l'environnement : peinture à l'eau, colorants alimentaires, feutrine, bois issu de forêts durablement gérées, etc.
•    Ethic garden, jeux et jouets éthiques
Et bien sûr voir notre truc vert Jeux et l’éveil des enfants.
envoyer l'article : Chambre d\'enfant