Ce site est réalisé avec le soutien financier de l'ADEME et de Fleury Michon Nature & Découvertes PagesJaunes  L’ARBRE VERT 1ère marque des produits écologiques pour votre quotidien !
Partenaires Medias
TF1 Conso Le Mouv' CO2 mon amour Néo Planète Le marché citoyen La Revue Durable Décisions Durables
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.
Saint-Valentin

SAINT-VALENTIN

Fleurs, bijoux ou week-ends romantiques : la Saint Valentin a pris un air commercial indéniable... et ses cadeaux ne sont pas toujours une déclaration d'amour à la planète.

Il est loin le temps où, à la Saint Valentin, les jeunes gens déclaraient leur flamme par une aubade cependant que les filles à marier regardaient le plumage des oiseaux pour déterminer le métier de leur futur époux… Indissociable des petits cadeaux que se font les couples pour renouveler leur amour réciproque, la Fête des Amoureux, célébrée planétairement le 14 février, a pris un air commercial qui ne plaît pas à tout le monde : simple carte ou bouquet de fleurs, bijou sophistiqué ou dîner au restaurant, week-end à deux ou accessoire coquin, l’amour ne se mesure certes pas au montant de la note, mais il reste que les sollicitations sont nombreuses pour ceux que leur flamme ne rend pas aveugles aux publicités. Et les marchands de fleurs ou de bijoux, tout comme les organisateurs de week-end romantiques, excellent d’ailleurs à rappeler la date de la Saint Valentin à tous les étourdis ! Voici un petit guide vert pour déclarer sa flamme sans faire griller la planète…

Afficher Masquer

Le saviez-vous ?

  • En France, une personne sur deux (51%) entre 15 et 35 ans considère que le fait de recevoir un cadeau le jour de la Saint Valentin est une preuve d'amour.
  • Un milliard de cartes de Saint-Valentin sont expédiées chaque année dans le monde, chiffre battu seulement par le nombre de cartes échangées pour des fêtes de Noël.
  • La fabrication de papier recyclé nécessite 20 fois moins d’arbres, 100 fois moins d’eau et 3 fois moins d’énergie que celle du papier blanc.
  • L'extraction de l'or nécessaire à la fabrication d'une simple bague génère 20 tonnes de déchets miniers.
  • Une fleur coupée ou un repas moyen peut avoir parcouru jusqu’à 3000 kilomètres avant d’arriver jusqu’à nous.
Afficher Masquer

Les trucs verts à connaître

1.    LA CARTE DE SAINT-VALENTIN

L’option la plus écologique est évidemment, comme pour le mariage, de choisir ou de faire vous-même une belle carte que vous enverrez en version électronique par email (voir modèles sur www.hipstercards.com/browse.php , avec même une attention pour les amoureux du même sexe www.hipstercards.com/browse.php). Une alternative consiste bien sûr à ne pas envoyer de carte mais une belle lettre d’amour, que vous enverrez par la Poste (dont les timbres sont désormais faits en papier recyclé) et que vous rédigerez à la plume sur un papier également recyclé (voir www.unbureausurlaterre.com)  ou fait, détail ô combien romantique, à partir des algues récoltées dans la Lagune de Venise (chez le papetier italien Favini). Et si quoiqu’éperdu(e) d’amour vous manquez d’inspiration, sachez que certains sites donnent même… des exemples de lettres d’amour à recycler, qui vous éviteront de devoir jeter les feuilles blanches ou raturées ! www.abc-lettres.com/lettre-amour-saint-valentin/lettres-amour/amour.html
Enfin, pour les cœurs solidaires, l’UNICEF propose la Happy Box spéciale Saint Valentin qui permet d’envoyer une carte personnalisée tout en faisant un achat responsable et utile. En effet, une Happy Box achetée, ce sont en retour des médicaments et fournitures scolaires qui seront envoyés à des enfants de pays en voie de développement.
Après avoir choisi votre Happy Box et sélectionné le cadeau que vous souhaitez envoyer là où intervient l’UNICEF, faites le choix parmi les nombreuses cartes proposées, renseignez votre message personnalisé et le tour est joué !

2.    LES FLEURS

Si les Pays-Bas sont encore le premier producteur de fleurs au monde, la concurrence des pays d'Amérique du Sud, d'Afrique ou d'Asie se renforce depuis les années 90 : en Europe, 40% des roses viennent du Kenya (premier fournisseur d’Europe), 90% des orchidées de Thaïlande, 70% des glaïeuls de Colombie, 36% du feuillage d’Inde, etc. Du coup, entre les exploitations intensives à l’autre bout du monde où des ouvriers mal protégés font pousser avec force pesticides des fleurs qui sont ensuite transportées par avion (comme 80% des fleurs importées)… et les serres hollandaises chauffées et éclairées 24 heures sur 24, l’amoureux en quête d’un bouquet écologique tombe de Charybde en Scylla ! Demandez plutôt à votre fleuriste des fleurs de saison, non issues de serres, cultivées en France ou dans la région où vous vous trouvez (par exemple dans le Var : www.approfleurs.com).
Autre alternative : une société spécialisée de vente en ligne, www.rosavenir.com, a été la première à se lancer en 2005 pour proposer les premières roses équitables de France… et quelques enseignes proposent désormais ces mêmes roses comme Happy (enseigne "low cost" du groupe Monceau Fleurs), Rapid'Flore ou encore le grossiste Ethiflora qui distribue dans plusieurs points de vente.  Enfin, le site econo-ecolo.org propose une option encore plus radicale : l’envoi de « fleurs virtuelles »… particulièrement adaptées si votre moitié n’a pas la main verte !
www.econo-ecolo.org/cartevoeux/frame.php

Autre alternative : la rose Marie-Claire, lancée en mars 2006, à l’occasion de la Journée de la Femme, par le célèbre magazine féminin avec un certain nombre d’enseignes (dont Botanic, Truffaut, Caroll, etc.). Cette rose n’offre pas de garantie particulière sur les conditions sociales ou environnementales de sa production mais la moitié du prix de chaque fleur vendue est reversée à des associations qui œuvrent, dans le monde, pour la scolarisation des fillettes afin de leur éviter travail précoce ou prostitution.

3.    LE PARFUM

"Pour la Saint Valentin, dites-le lui avec des toxines..." : sous cette accroche un rien provocante, Greenpeace a rendu public, en février 2005, le guide « Parfum de scandale »  analysant en détail la composition de 36 parfums et eaux de toilette célèbres pour y traquer les substances chimiques persistantes, suspectées de pénétrer le corps avec des effets graves pour la santé à long terme – en tête desquels les esters de phtalates (utilisés comme solvant dans les cosmétiques) et les muscs synthétiques (des composés aromatiques industriels). Conclusion : « l'usage régulier de la plupart des parfums du commerce contribue de manière substantielle à l'exposition quotidienne des individus à ces substances chimiques, dont certaines sont des contaminants reconnus du sang et du lait maternel ». Parmi les parfums incriminés : Eternity pour femme (Calvin Klein), Iris Blue (Melvita) ou encore Le Mâle (Jean-Paul Gaultier) qui contiennent les niveaux les plus élevés du phtalate le plus prévalent, le dhiétyl phtalate (DEP), soupçonné d'être responsable d'une modification de l'ADN des cellules du sperme... L’eau de toilette (et le produit-phare) de la marque Body Shop, White Musk, arrive de son côté en tête des tests quant à la présence détectée de musc polycycliques (7,8 % du poids). La Fédération des industries de la Parfumerie a certes répondu au nom de tous les parfumeurs concernés que les substances mises en cause par Greenpeace "font l'objet d'évaluations régulières par les autorités scientifiques indépendantes" et que leur "sécurité d'usage - dans les conditions où ils sont utilisés dans les parfums - a ainsi été confirmée récemment par plusieurs autorités scientifiques (Agence française, Comité Scientifique européen ou Cosmetic Ingredient Review américain selon les cas)."

 Mais le débat est ouvert et par précaution, il sera utile de consulter le guide de Greenpeace avant d’acheter un parfum à l’être aimé…

4.    LES AUTRES CADEAUX

L’option la plus écologique pour votre cadeau de Saint Valentin est évidemment de le dématérialiser, ce qui ne signifie pas que vous n’offrez rien (!) mais plutôt que vous offrez un cadeau non-matériel, comme  une soirée au spectacle, une marche main dans la main dans un parc, une séance de massage, un abonnement au musée ou au théâtre, un week-end en tête à tête ou un dîner à la maison. Plus classiquement, vous pouvez aussi choisir un cadeau utile, pratique, durable… et si possible naturel et écologique (bio, équitable, recyclé, issu de l’éco-design,…).

5. LE DINER EN AMOUREUX "FAIT MAISON"

Si vous optez pour la préparation d’un dîner en tête à tête à la maison, privilégiez les fruits et légumes locaux (qui nécessitent moins de combustibles fossiles pour le transport et peu de traitements chimiques de conservation après récolte), frais (il faut dix fois plus d’énergie pour un produit surgelé que pour son équivalent frais) et de saison, ainsi que la viande biologique. Un certain nombre de produits sont assez faciles à trouver en version biologique, comme le champagne, le vin (voir par exemple www.abcvin.fr qui propose de nombreux vins en biodynamie), le café (que vous pourrez choisir bio et équitable), le saumon d’élevage (fumé ou non) ou le pain. Pensez dans tous les cas à prévoir la juste quantité de nourriture de manière à ne pas devoir jeter de trop gros excédents…
Enfin, même si l’occasion justifie plutôt de mettre les petits plats dans les grands, vous pouvez ajouter une touche d’exotisme à votre mariage en optant pour des modèles d’assiettes en feuille inspirés de la tradition indienne pour les mariages et les fêtes (voir piqueniquechic.site.voila.fr/). Et, naturellement, pensez à trier ensuite les différents types de déchets…

6. UNE BAGUE OU UN BIJOU PRECIEUX

« Ne ternissez pas votre amour avec de l’or sale » : c’est avec ce slogan que les ONG internationales tentent depuis quelques années de sensibiliser le public à l’occasion de la Saint Valentin pour faire prendre conscience du vrai coût social et environnemental des bijoux : déchets et pollution au mercure ou au cyanure pour l’or, trafic et contrebande au profit de bandes armées qui financent ainsi les guerres civiles dans les pays producteurs pour le diamant. Que faire alors ? Pour l’or, consultez le site du collectif No Dirty Gold qui a classé les joailliers en fonction de leur engagement et recommande de privilégier dans ses achats Helzberg, Signet, Fortunoff, Cartier, Piaget, Van Cleff & Arpels ou Tiffany. Pour les diamants, consultez le guide publié par Amnesty International sur les diamants « Vous cherchez le diamant parfait ? »  et  n’hésitez pas à poser systématiquement à votre joaillier les questions suivantes  :
•    Avez-vous une politique écrite pour être sûr(e) que les diamants que vous vendez ne proviennent pas de régions où leur trafic sert à financer des guerres civiles ?
•    Savez-vous de quels pays viennent les diamants que vous vendez ?
•    Pouvez-vous me montrer le certificat d’origine écrit de votre fournisseur de diamants attestant que les pierres qu’il vous vend ne sont pas des diamants du conflit ?
A défaut de garantie écrite, abstenez-vous ou assurez-vous d’acheter les pierres proviennent des Etats-Unis ou du Canada, où elles n’auront pas servi à financer une guerre civile.
Et dans tous les cas, pensez aussi à combler l’être aimé avec un beau bijou d’occasion, riche de son histoire, poli par les secrets qu’il porte, et déniché tout exprès chez un antiquaire ou sur eBay…

7.  LE WEEK-END A DEUX EN FRANCE

Si votre cadeau est une escapade en amoureux, pensez quand même à en limiter l’impact environnemental… Vous pouvez opter pour un hôtel ayant une démarche exemplaire (voir par exemple le premier hôtel français détenteur de l’écolabel européen, au cœur du Poitou : www.lesorangeries.fr ou lesorangeries.over-blog.com) ou de châteaux ayant entamé une démarche (ainsi, les propriétaires du Château de la La Ferté St Aubin ont mis au point une  charte environnementale des châteaux et demeures historiques).  Pour vous y rendre, comparez l’impact environnemental des différentes options en utilisant par exemple l’Ecocomparateur de la SNCF, essayez de privilégier les voyages en train (si romantiques !), ou louez une Toyota Prius en offre exclusive chez Hertz…

8. L’ESCAPADE AMOUREUSE A L'ETRANGER

Si vous voulez partir à l’étranger, un choix de plus en plus grand d’hôtels, écolodges et tours opérateurs, alliant dépaysement, beauté, exotisme et écologie, s’offre à vous, selon votre budget et vos envies. Quelques opérateurs se sont spécialisés sur ce créneau (voir notamment www.voyagespourlaplanete.com), d’autres vous proposent de compenser les émissions de CO2 liées à vos déplacements en avion notamment (www.vdm.com). Si vous voyagez en avion, compensez les émissions de CO2 générées en finançant des projets d’énergie renouvelable dans les pays du Sud (voir par exemple www.co2solidaire.orgwww.climatmundi.com ou www.actioncarbone.org).

9.    LES ACCESSOIRES COQUINS...MAIS RESPONSABLES

Après tout, la Saint Valentin est l’occasion de pimenter un peu plus vos soirées amoureuses grâce à des accessoires sexy et romantiques… qui vous laisseront des souvenirs de moments inoubliables ! Selon vos envies, il pourra s’agir par exemple de « sex-toys » responsables comme ceux proposés par l’entreprise américaine Good Vibrations, fondée en 1977 à San Francisco par une thérapeute sexologue soucieuse d’aider ses patients : Good Vibrations est  une coopérative responsable qui mène des actions pédagogiques jamais vulgaires, fait fabriquer ses produits par des artisans locaux dès que possible, sélectionne les vidéos érotiques sur des critères comme l’utilisation de préservatifs ou le respect de la dignité humaine, et organise des ateliers gratuits sur le plaisir sexuel pour les handicapés ou la prévention du SIDA pour les communautés défavorisées. Autre alternative : l'enseigne Coco de Mer, créée en 2004 par la fille de la fondatrice de The Body Shop,  a la responsabilité sociale dans les gènes – elle revendique le respect des droits de l’homme et de l’environnement dans la fabrication des produits, qui sont non-toxiques et fabriqués par des artisans britanniques ou encore sont issus du commerce équitable. On y trouve même des accessoires de fessée en bois certifié FSC  et des préservatifs en latex issu du commerce équitable, de marque French Letter. Dernière offre méritant d'être citée : la lingerie coquine et écologique de la marque g=9.8, créée en 2005, et qui propose toute une gamme de soutien-gorges, boxers, cache-cœurs ou bodies fabriqués en France et en fibre du pin, une matière particulièrement douce issue du recyclage des déchets d’élagage de l’arbre, et par ailleurs labellisée Oeko-tex pour garantir l’absence de risques d’allergies ou d’éléments cancérigènes dan les teintures.
Afficher Masquer

La question qui tue !

LA QUESTION QUI TUE : ET SI ON N’A PAS D’AMOUREUX ECOLO, PEUT-ON EN TROUVER UN(E) ?

Si aimer, ce n'est pas tant se regarder l'un l'autre que regarder ensemble dans la même direction, comment faire en sorte de partager à coup sûr avec l’être aimé les convictions écologistes qui vous animent ?  Faut-il faire confiance au seul hasard des rencontres dans le rayon bio de votre supermarché ou dans les manifestations de Nicolas Hulot ? Pour forcer un peu le destin, voici qu’arrive le « green dating » : sur les sites américains de Vegan passions,  Green passions ou encore Earth Wise Singles, des écolos militants cherchent l’âme sœur et verte… Et comme des études ont montré que les femmes anglaises prêtent aux écologistes des qualités intellectuelles et une maturité au dessus de la moyenne, le critère vert pourrait bien permettre  d’éviter les flambeurs, allumeurs et autres cavaleurs ! En attendant que ce mouvement arrive en France, il vous reste toujours le choix de fréquenter les Green Drinks, qui sont pour leur part déjà arrivées à Paris ou Marseille : ces rencontres spontanées et informelles rassemblent une fois par mois les acteurs du développement durable autour d'un verre pour discuter, partager des idées, créer des liens ou simplement boire un verre, dans une atmosphère conviviale. 
Afficher Masquer

Où trouver ça ?

Avec le Marché Citoyen, découvrez comment passer une é(ro)thique Saint-Valentin !
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Cartes

www.hipstercards.com
www.unbureausurlaterre.com
www.ecopaper.com
www.favini.com
Fleurs
www.approfleurs.com (fleurs du Var)
www.rosavenir.com (roses équitables)
www.happy.fr
www.rapidflore.com
www.ethiflora.fr
www.la-rose.fr
Parfums
Guide Parfum de scandale de Greenpeace
Dîner « maison »
www.abcvin.fr (vins et champagne issus de l’agriculture biodynamique)
piqueniquechic.site.voila.fr/
Bague et bijoux
www.nodirtygold.org
Le guide Amnesty : « Vous cherchez le diamant parfait ? »
www.ebay.fr
Week-end à deux en France
www.lesorangeries.fr
www.voyages-sncf.fr
www.hertz.fr
Week-end à deux à l’étranger
www.voyagespourlaplanete.com
www.vdm.com
www.co2solidaire.org
www.climatmundi.com
www.actioncarbone.org
Accessoires coquins mais responsables
www.goodvibes.com
g98.fr
envoyer l'article : Saint-Valentin