Ce site est réalisé avec le soutien financier de ADEME - Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie Prodimarques
Partenaires Medias
e-RSE.net Restauration 21
Une initiative de
Graines de Changement - agence d’information positive sur le développement durable
Avec la participation de
Utopies © - Agence qui se donne pour charge de promouvoir la responsabilité sociale auprès des entreprises et le développement durable.
Retour à la liste
Nature et Progrès- Alimentation

Nature et Progrès- Alimentation

Type de label : Marquage volontaire faisant l'objet d'un contrôle indépendant
Famille de produit concernée : Alimentation
Produits concernés : farine, fruits/légumes, Huiles, Pâtes, Plats cuisinés, Tous produits alimentaires.

Label biologique sur les productions végétales et animales de l'association Nature et Progrès créé en 1974


Ce qui est garanti

Les produits sont issus de l'agriculture biologique sans utilisation d'intrants chimiques de synthèse ; ils respectent également d'autres conditions. Il existe deux cahiers des charges, l'un consacré aux productions végétales, l'autre aux productions animales.

Productions végétales
Les fermes sont éloignées d'au moins 500 m des grandes voies de circulation routière, tous les produits ionisants (ultra-violet compris) sont interdits pour les produits et denrées destinés à l'alimentation humaine et animale, la cuisson et le séchage par micro-ondes sont interdits, les fertilisants utilisables sont soumis à des obligations de contrôles stricts (analyses de résidus obligatoires sur les déchets de l'industrie betteravière) et excluent les dérivés d'OGM (organismes génétiquement modifiés). L'usage de l'azote rapide (source de pollution par les nitrates) est réglementé et limité et 50% au moins de l'azote doit être apporté sous forme d'amendements (compost). L'autonomie en intrants (par compostage des déchets de l'exploitation) est encouragée ... La biodiversité est encouragée par la promotion de la variété.

Productions animales
Conversion à 100 % de la ferme à l'agriculture biologique en cinq ans maximum (la réglementation Européenne et Française permet d'envisager des productions bio et non bio sur la même ferme), taille du cheptel limitée à 1 Unité Gros Bovin par hectare de Surface Agricole Utile, taille des élevage limitée (500 porcs par an par ferme), compostage des fumiers (trois mois minimum), interdiction totale des OGM (organismes génétiquement modifiés) pour l'alimentation, concentrés donnés au bétail en plus du fourrage 100 % bio (contre 90 % en Agriculture biologique), ensilage interdit (autorisé jusqu'à 50% de la matière sèche de la ration journalière, en Agriculture biologique), pour les ruminants, pâture d'au minimum 5 mois et interdiction des additifs fourragers de synthèse, achat de poussins garantis non vaccinés (autorisés en AB), limitation des traitements vétérinaires (aucun pour les volailles), temps de transport des animaux limités à 6 heures, promotion des races à faibles effectifs et des races locales...


Critères

Référentiel libre d’accès oui
Critères sociaux oui
Critères environnementaux oui
Critères sanitaires oui
Approche Cycle de vie oui
Critères économiques non
Evaluation multicritères multi

Contrôles

Par un tiers indépendant de la marque utilisant le label oui
Par un tiers indépendant de l'organisme gérant le label oui

Notre Avis

Le label Nature & Progrès est exigeant et fiable mais il est peu répandu, n'étant pas conçu pour répondre aux besoins de la grande distribution.
Ce label est exigeant en ce qui concerne la phase de production agricole mais son référentiel pose aussi des conditions sur l'emballage, le transport et la transformation.


Pour en savoir plus

www.natureetprogres.org